Photos

Photographer's Note

Noisy-sur-Ecole 77123
Vendredi 28 septembre 2006
12H56

Secteur n°100

Je suis allé faire un petit tour du coté de Fontainebleau et de sa forêt. Je commencerais par un coin qui me tient à cœur car j’y ai passé quelques jours sous la tente lors de mon service national… Cet endroit se trouve près de Milly-la-Forêt, dans la forêt domaniale des trois pignons, à l’ouest de Fontainebleau sur la commune de Noisy-sur-Ecole (j'ai cherché une photo aérienne sur le site de l'IAURIF). J’ai garé ma voiture dans le parking de la Feuillardière (D409) et marché le long du chemin de la borne à l’enfant jusqu’à l’aqueduc. Là, j’ai gravi la pente jusqu’à la platière depuis laquelle cette photo a été prise. La hauteur est d’environ 120 mètres au dessus du niveau de la mer. La vue est orientée vers le nord.
______________________________________________________

Géologie globale

Il y a 35 millions d’années, s’installe ici la mer stampienne (vient du mot Etampes). C’est une mer chaude qui a laissé des sables (60 mètres à Etampes). Une fois la mer retirée, l’action des forces tectoniques en Île-de-France vont orienter le relief dans le sens ONO-ESE. Des dunes vont se former.

A la fin du stampien, il y a 23 millions d’années, se forma un lac d’eau douce déposant une couche de calcaire qui viendra protéger les sables de l’intrusion de sels minéraux et d’oxydes. Les sables garderont ainsi leur blancheur et leur pureté.

Une fois le lac parti, l’érosion créa des vallées en « attaquant » cette couche de calcaire. Des monts restèrent là ou l’action de l’érosion fut moins forte ainsi que des plateaux (nommés localement platières). Avec les cycles innondations-assèchements pendant le stampien, des bancs de grès se sont formés. Le grès est une roche sédimentaire formée de grains de quartz consolidés par un ciment siliceux (pour Fontainebleau) ou de calcaire. Dans la partie supérieure de la couche de sable, les grains ont ainsi baigné dans le ciment siliceux qui s’est formé peu à peu dans ce climat…tropical.

Les « Chaos » de Fontainebleau, se sont ensuite formés par l’éboulement de cette couche de grès au niveau des bords des plateaux ou platières. En tombant, ces blocs se sont cassés, amoncelés, glissés, etc. ; L’érosion a continué et créé des blocs aux formes variés (champignons, en équilibre, perchés, etc. ;). Les grains désolidarisés par l’action du gel et dégel ont été emportés par l’eau et le vent. Parfois un ciment plus soluble (calcaire), a créé des formes déchiquetées ou trouées.

Le sol étant très sablonneux, la perméabilité est importante et la végétation souffre beaucoup de sécheresse. L’introduction en 1786 du pin sylvestre et son emploi massif pendant tout le 19è siècle, ont comblé des vides de la forêt là ou il y avait de vastes espaces nus couverts de landes.

Source documentaire :
La Forêt de Fontainebleau de Jean-Pierre Hervet et Patrick Mérienne aux éditions Ouest-France, 1999.
_______________________________________________________

Voir localisation

efigesta, magui has marked this note useful

Photo Information
Viewed: 2851
Points: 4
Discussions
Additional Photos by Carlos DA SILVA (alentejo) Gold Star Critiquer/Silver Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 328 W: 31 N: 361] (1954)
View More Pictures
explore TREKEARTH