Photos

Photographer's Note

Comme pour d'autres espèces d'arbres, le fruit de l'érable, ou samare, se prolonge en une aile membraneuse qui favorise sa dissémination. Dans le cas des érables, les samares sont doubles, elles sont appelées aussi disamares. Très souvent, une seule graine est viable et, chez certaines espèces, une des ailes est systématiquement plus petite que l'autre. Les ailes des deux samares des érables sont plus ou moins écartées selon les espèces. Il y a là toute une géométrie d'une précision étonnante et qui n'est absolument pas laissée au hasard puisque, à l'intérieur d'une même espèce, l'angle est, à quelques degrés près, toujours le même. L'explication de ces deux particularités tient en un mot : reproduction, l'obsession numéro un de tous les êtres vivants. Une des premières fonctions de toute architecture végétale consiste à s'assurer que, une fois lâchées dans la nature, les graines d'une espèce donnée vont trouver au sol les conditions idéales pour germer et croître. Relevant du parachute et de l'hélice, la disamare peut se déplacer verticalement et horizontalement. La distance qu'elle parcourra pour trouver un lieu propice à son établissement dépend à la fois de l'écartement de ses ailes et de leur symétrie.
------------------------------------------------------

As for other species of trees, the fruit of maple, or samare, is prolonged in a membranous wing which supports its dissemination. In the case of the maples, the samares are double, they are also called disamares. Very often, only one seed is viable and, at certain species, one of the wings is systematically smaller than the other. The wings of both samares of maples are more or less isolated according to species. There is a whole geometry of an astonishing precision and which is absolutely not left randomly since, inside the same species, the angle is, with a margin of a few degrees, always the same one. The explanation of these two characteristics holds in a word: reproduction, obsession number one of all the alive beings. One of the first functions of any vegetable architecture consists in making sure that, once released in nature, the seeds of a given species will find on the ground the ideal conditions to germinate and grow. Concerned with the parachute and propeller, the disamare can move vertically and horizontally. The distance that it will traverse to find favourable a place with its establishment depends at the same time on the spacing of its wings and of their symmetry.

Nobody has marked this note useful

Photo Information
Viewed: 3047
Points: 6
Discussions
  • None
Additional Photos by Corinne Lassine (lasscor) Gold Star Critiquer/Gold Note Writer [C: 1143 W: 0 N: 1411] (7640)
View More Pictures
explore TREKEARTH