Photos

Photographer's Note

L'église

La ville de Drummondville, nommée en l'honneur du gouverneur, Sir Gordon Drummond, fut fondée le 29 juin 1815 par le major général Frederick George Heriot et fut peuplé, à ses début, par des soldats licensiés après la guerre de 1812-1814

Dès 1816, les catholiques sont desservis par le curé de Nicolet, Jean Raimbault. La construction de la première église catholique de Drummondville fut confiée au capitaine Jacques Adhémar sur des terrains cédés, en 1818, par George Frederick Heriot. Commencée le 22 juillet 1822, elle fut terminée le 25 novembre de la même année. Elle mesurait 84 pieds de longueur sur 36 de largeur. Le toit s'élevait à 30 pieds du sol et le clocher à 55 pieds. Elle sera utilisé jusqu'à sa démolition, en 1880. Une réplique de cette église a été construite et est toujours visible au Village Québécois d'antan (village rural typique canadien-français du XIXe siècle).

La deuxième église fut bâtie, en 1878, d'après les plans du curé de la paroisse, Majorique Marchand. Avec le temps, l'église subit quelques changements. Ainsi, la longue flèche du clocher fit place à un clocher plus bas, sans doute pour en facilier l'entretien. Cette église était un vaste édifice en bois recouvert d'un revêtement extérieur imitant la brique rouge et blanche. Elle n'était pas dans le style du temps. Ses clochers lui donnaient un petit air bizantin. Elle fut la proie des flammes en 1899.

Les finances de la paroisse étant modestes, on ne construisit d'abord qu'un sous-sol, qu'on appelait un soubassement. Il servit d'église jusqu'en 1905 alors qu'on construisit la partie supérieure de l'église. Cette troisième église était un vaste édifice en brique beige pâle. Malheureusement, les paroissiens ne profitèrent pas longtemps de cette splendide église: le soir de Noël 1921, tout l'intérieur de l'église fut ravagé par un autre incendie. Les murs de brique toutefois tinrent le coup. On répara et aménagea le sous-sol qui servit d'église jusqu'à ce qu'on puisse reconstruire l'église supérieure, en 1928.

L'église actuelle, la quatrième, fut bénite en 1930. La reconstruction se fit rapidement grâce aux talents d'administrateur du curé Georges Melançon. De stype néo-gothique, la façade est ornée de quatre statues, oeuvres du renommé sculpteur québécois, Louis Jobin.

Charo, photoray has marked this note useful

Photo Information
Viewed: 1554
Points: 4
Discussions
  • None
Additional Photos by Mohammed Amine AARAB (amirey10) Gold Star Critiquer/Gold Note Writer [C: 133 W: 2 N: 73] (603)
View More Pictures
explore TREKEARTH