Photos

Photographer's Note

VERSION LARGE Sur toutes les photos de Trekearth Click droit avec la souris et choisir Afficher l'image dans un nouvel onglet
LARGE VERSION On all pictures in Trekearth, right click with mouse button and select View Image in New Tab


Dans l'habitat de l'élite française de haut rang, du niveau des maisons épiscopales, on constate vers le xive siècle une

évolution supplémentaire de la chambre par une nouvelle partition, inscrite dans l'architecture et le vocabulaire.

Probablement encore trop publique, la chambre s'est dédoublée en une chambre de parement (ou chambre à parer) qui conserve la dimension publique en dépit du lit de parade toujours aussi ostentatoire, et la chambre de retrait (retrocamera) qui réunit les attributions privées, donnant elle-même accès à de petits espaces fonctionnels (garde-robe, lieu d'aisance (chaise percée), oratoire ou espace d'étude ou de méditation). Au niveau le plus élevé, royal notamment, cet espace
strictement intime peut encore se différencier par la disponibilité d'une chambre pour chaque élément du couple.

Although there were canopies and curtains, these weren’t the full four poster beds with poles at each corner which started to arrive in the 15th century. In the late Middle Ages the best beds had hangings draped from a frame which was suspended from the ceiling beams, sometimes supported by a tall bedhead too, and often with a canopy called a tester or celure. The actual bedstead was usually an independent structure within all the finery. Beds tended to be quite high and might be raised further by being set on a platform. High beds might have a servant's trundle bed underneath: for a personal valet or
maid.

Photo Information
Viewed: 801
Points: 74
Discussions
Additional Photos by Philippe guillard (papagolf21) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 10872 W: 884 N: 20237] (83996)
View More Pictures
explore TREKEARTH