Photos

Photographer's Note

Ce lieu m'a vraiment impresionné ! Un temple hindouiste situé à une trentaine de kilomètres de Kathmandu, vers l'Ouest je crois.

Ce jour là, les personnes venues offrir leurs présents à la déesse Durgha étaient très nombreux. La procession qui s'allongeait à l'entrée du temple n'en finissait plus. Sans doute était-ce dû au fait que se déroulait pendant cette quinzaine la fête de Dashain, en l'honneur de Durgha justement, ou bien ces rassemblement étaient-ils habituels ?

Toujours est-il que le lieu dédié à ces sacrifices est incroyable : une rangée de statutes représentant la déesse recouvertes de sang plus ou moins coagulé... les têtes de poulet coupées qui jonchent partout... les deux préposés au sacrifice qui enchaînent toute la journée les égorgements d'animaux offerts... les odeurs d'encens... le bruit incessant des prêtres, pélerins, écarisseurs, quelques touristes aussi... Très oppressant pour nous pauvres occidentaux assistés et habitués à "évoluer" dans un milieu constamment asseptisé.

Et pourtant, dans ce va-et-vient continuel les gens sont sereins et paisibles. Du coup, on se dit que forcément quelque chose est en train de nous échapper, là, qui se déroule sous nos yeux.

Alors, on se pose également pour se rapprocher du rythme du lieu, et à force d'observation on commence à admettre que finalement ces scènes qui paraissent de prime abord barbares et sanglantes font partie d'un quotidien et que c'est nécessaire dans ce contexte social et religieux.

Quel droit a-t-on de juger cela ? Aucun. Est-il plus "normal" de tuer de cette manière, ou de tuer à notre manière dans des abattoirs des milliers de bêtes chaque jour sans même les remercier de nous nourrir. Je le sais, j'ai visité des abattoirs, plusieurs fois, et croyez-moi les animaux ne sont pas respectés en tant que tels, et si j'étais à la place des gens qui y travaillent, je ne dormirais pas tranquile. Je préfère voir ce sang couler que de savoir la vie et la mort perdre leur sens. Ces sociétés ont beaucoup à nous apprendre je crois.

Cette photo n'a pas été retouchée, elle est simplement scannée à partir d'une diapo. La vitesse lente m'a été imposée par le manque de lumière dans ce lieu. J'ai juste vu arriver cette femme avec ce qui reste de son offrande à la déesse, et j'ai déclenché.

On peut critiquer biensur pas mal de choses au niveau de la compo, du diaph ou de la vitesse... mais j'aime cette photo et je la trouve parlante, elle raconte d'elle-même. Je trouve de plus que l'effet de filé dû à la vitesse lente la rend plus vivante.

Pays de contrastes incroyables !

kivar has marked this note useful

Photo Information
Viewed: 1901
Points: 2
Discussions
  • None
Additional Photos by eric demangel (offrame) Silver Note Writer [C: 0 W: 0 N: 13] (72)
View More Pictures
explore TREKEARTH